Power BI vs Tableau : quelle solution BI choisir pour votre entreprise ?

Lequel de ces outils BI de référence correspond le plus aux besoins de votre entreprise ? Nous répondons aux questions les plus fréquentes.

Une fois encore en Mars 2022, Gartner a reconnu Power BI et Tableau comme leaders sur le marché de la Business Intelligence.
Les deux logiciels sont devenus des références en matière de BI et de data visualisation. Mais laquelle correspond le plus aux besoins de votre entreprise ? Répondons aux questions les plus fréquentes. 

L’informatique décisionnelle est un enjeu majeur du pilotage d’une entreprise par la donnée. Ainsi, le choix d’une solution de Business Intelligence adaptée aux besoins de votre entreprise est primordial. Voyons qui de la solution de Microsoft ou de celle de Tableau vous permettra de vous amener aux prises de décisions les plus justes.

Table des matières

1. Power BI vs Tableau : qui est le plus cher ?

Que ce soit Power BI Microsoft ou le logiciel Tableau, les deux solutions de Business Intelligence proposent une version gratuite. 

  • Les fonctionnalités de la version gratuite de Power BI sont vastes et proches de celles des versions payantes, mais restent limitées à l’environnement local de travail. Ainsi, par exemple, il ne sera pas possible de consulter ou modifier un rapport ou tableau de bord d’un collègue, mais il sera possible de créer localement ces derniers, à son usage personnel. 
  • Tableau propose une version d’essai gratuite pendant 14 jours. C’est un bon moyen de découvrir l’interface du logiciel mais ses fonctionnalités sont assez limitées.

Combien coûtent leurs licences ?

Pour Tableau, les licences se découpent en fonction du besoin utilisateur : 

  • La licence Tableau Viewer est à 12 € par utilisateur et par mois en version sur site et à 15 € en version cloud. Elle permet une lecture et une interaction simple avec des tableaux de bord existants, mais pas de les modifier ou les créer. 
  • Ensuite, Tableau propose la licence Tableau Explorer à 35 € par utilisateur et par mois en version sur site et à 42 € en version cloud. Plus puissante, elle permet de modifier des rapports et des tableaux de bord existants
  • Enfin, Tableau Creator est la licence la plus puissante, à 70€ par utilisateur par mois que ce soit on premise ou en cloud. Cette dernière permet une administration plus poussée de Tableau, notamment l’ajout de sources de données ou leur traitement à travers des flux.

Lorsque l’on se penche sur les versions payantes des différentes solutions, Power BI se révèle moins cher que son concurrent : 

  • 8,40 € par utilisateur et par mois pour Power BI Pro, 
  • 16,90 € par utilisateur et par mois pour Power BI Premium Par Utilisateur (ou Power BI Premium Per User), 
  • De 4212,30 € jusqu’à 16 861,70 € par capacité et par mois pour Power BI Premium. Cette dernière est une licence négociée à l’échelle d’une organisation.

2. Power BI vs Tableau : quels taille d’entreprise et utilisateur ciblent-ils ? 

Power BI se veut accessible à des utilisateurs métiers et réduit la difficulté de prise en main à travers une large ergonomie et un jargon technique dilué. Ainsi, bien que la solution de Microsoft soit accessible à l’ensemble des entreprises, elle semble particulièrement adaptée à des entreprises de petite à moyenne taille, ne disposant pas nécessairement d’une masse très importante de données voire d’environnement Big Data, ni de techniciens purs de la données (comme des Data Analysts ou des Data Engineers).

Tableau est plus puissant que son concurrent, capable d’absorber et de manipuler de très grandes quantités de données de manière efficiente. Cependant, son interface et ses terminologies nécessitent un certain de degré de compétence et d’expertise en informatique décisionnelle afin de pouvoir réaliser des tableaux de bord pertinents. Cette solution semble donc plus pertinente pour des entreprises de taille moyenne à grande, disposant d’experts de la donnée au sein de ses équipes.

3. Power BI vs Tableau : le plus facile à prendre en main et à utiliser ?

Pour des utilisateurs habitués des suites logicielles de Microsoft, il n’y aura pas de dépaysement en utilisant Power BI : proche d’Excel dans son apparence, il se rend plus simple à prendre en main. De plus, son apparence plus lisible que son concurrent facilite son utilisation à des non-initiés. 

Enfin, son langage de mesures DAX (KPIs, restitution de la donnée, etc.) est proche de la syntaxe utilisée au sein d’Excel. Il est ainsi aisément compréhensible pour un débutant habitué au logiciel de tableur de Microsoft. 

Concernant Tableau, la prise en main et l’utilisation est moins intuitive pour un débutant. En revanche, la montée en compétence est rapide, et permet rapidement d’arriver à des tableaux de bords et des rapports pertinents. Entre des mains expertes, Tableau se révèle plus puissant que son concurrent. En cas de besoin d’assistance, le support technique et la communauté de Tableau se révèlent plus réactifs que ceux de Microsoft.

4. Power BI vs Tableau : le top en connexion et préparation de données ?

La connexion de données

Power BI a accès à de nombreuses sources de données, qu’elles soient relationnelles comme PostgreSQL ou MySQL, des fichiers plats (Excel, CSV, etc.) ou encore orientées Big Data comme Apache Hive. Plusieurs tableaux de bords préconçus peuvent être connectés à des services comme Salesforce ou Google Analytics afin de pouvoir rapidement traiter et analyser ces données.

Tableau profite également de nombreuses sources de données. L’éditeur collabore avec des fournisseurs cloud comme Amazon ou Cloudera pour proposer des connecteurs larges et variés, notamment orientés Big Data (Cloudera Hadoop, Apache Hive, Spark SQL, etc.).

La préparation de données

Tableau est cependant plus efficace avec des données orientées tables, là où Power BI peut travailler avec un modèle de données en étoile, réalisant lui-même des jointures. La préparation des données est donc primordiale lorsque l’on désire mettre en œuvre la solution de Tableau Software.

Cette préparation se fait naturellement à l’aide de Power Query au sein de Power BI. Elle est pensée pour faciliter la prise en main à des utilisateurs métier, et propose de nombreuses transformations à travers des boutons ou dans une logique proche de celle proposée par Excel.

Plus poussé, le système de data préparation de Tableau est un logiciel à part entière, Tableau Prep Builder. C’est un logiciel principalement « no-code », intuitif, nécessitant cependant un minimum de connaissances en préparation des données.

5. Power BI vs Tableau : le meilleur en analyse de données ?

Tableau dispose d’un avantage important sur son concurrent en matière d’analyse de données (ou « Data Analytics« ). En effet, il permet de traiter et d’analyser des quantités de données bien plus larges que son concurrent, s’imposant ainsi dans des environnements Big Data. Il ne limite pas la quantité de points affichés dans ses visualisations, ni le nombre ou la longueur des lignes, permettant d’obtenir une vue globale sur les données étudiées. 

Power BI, quant à lui, progresse dans sa gestion de la donnée, mais reste cependant encore en retrait, capable de gérer des volumes modérés à importants si ces derniers sont correctement préparés et structurés.

Les deux outils disposent de fonctionnalités d’analytique augmentée, qui s’appuient sur l’intelligence artificielle et le Machine Learning. Les outils de requête en langage naturel, que ce soit Ask Data pour Tableau ou Questions et Réponses pour Power BI, se révèlent pertinents et facilitent l’exploration des données.

  • Power BI dispose d’une palette sur les fonctionnalités d’analytique augmentée, profitant des fonctionnalités de Microsoft Business Analytics, incluant notamment des plateformes comme Azure Machine Learning.
  • L’intégration de R et de Python est cependant plus aboutie côté Tableau, permettant notamment l’exécution de scripts de Machine Learning en Python. De même, à travers son kit de développement, Tableau permet aux développeurs maîtrisant le C, le C++, le Java ou encore Python d’enrichir leurs tableaux de bord.

6. Power BI vs Tableau : et en data visualisation ?

Lorsque l’on parle de datavisualisation (ou « dataviz »), Power BI et Tableau sont des références incontournables. Les deux outils permettent d’exploiter au mieux les données au sein d’une entreprise, afin de s’orienter sur un mode de fonctionnement Data Driven. D’un côté comme de l’autre, il est possible de créer des tableaux de bords dynamiques, clairs et esthétiques, avec un mode de création intuitif en « glisser-déposer ». Quels sont alors les points qui les distinguent ?

Cet aspect « glisser-déposer » est renforcé du côté de l’outil de Microsoft, toujours dans une volonté d’être le plus intuitif possible, en tant que solution de BI self-service. Chacun peut ainsi se lancer dans la construction de tableau de bord, qu’il dispose d’un bagage technique ou non. Les tableaux de bords sont bien plus flexibles dans leur agencement, au détriment du catalogue de visualisation, légèrement inférieur à celui proposé par son principal concurrent.

Ainsi, Power BI et Tableau se rendent la pareille en matière de dataviz, Power BI saura ainsi se montrer plus agréable à des utilisateurs novices, là où Tableau convient mieux à des utilisateurs techniques, plus experts.

 

7. Power BI vs Tableau : lequel s’intègrera le plus facilement avec mon SI ?

Plusieurs questions autour de l’intégration peuvent se poser afin de définir l’outil de visualisation le plus adapté à votre entreprise. De manière générale, nous vous conseillons de choisir votre solution BI selon les logiciels que vous utilisez déjà. 

Comme évoqué précédemment, Microsoft est l’éditeur de Power BI. Il dispose ainsi d’un grand avantage : celui de s’intégrer aisément dans l’écosystème Microsoft. Cela passe par l’utilisation de fichiers Excel ou de base de données Access, par son intégration au sein du logiciel Microsoft Teams, devenu un incontournable, ou encore par la possibilité d’intégration de rapports ou tableaux dans des présentations PowerPoint. 

Tableau, quant à lui, a été racheté lors de l’année 2019 par l’entreprise Salesforce, s’intégrant ainsi avec ce célèbre CRM. De plus, il s’intègre aussi aisément avec de nombreux logiciels et sources de données, disposant de connecteurs natifs de données divers et variés, comme ceux Big Data évoqués précédemment, mais aussi Excel ou encore Google Drive par exemple. 

Il convient également de discuter de la masse de données à traiter et de votre environnement de travail. Dans un environnement orienté Big Data, que ce soit sur un cluster de calcul local ou via un stockage Cloud, Tableau tirera certainement son épingle du jeu. À l’inverse, pour une quantité de données restant modeste, Power BI sera probablement un choix plus avisé.

Power BI vs Tableau : les résultats du match en résumé

Les atouts et faiblesses de Power BI

Concernant les atouts,

  1. Power BI se révèle être une solution plus abordable que celle proposée par Tableau Software, permettant ainsi d’allouer un budget plus mesuré à l’analyse de la donnée et à sa restitution.
  2. Du point de vue de l’accessibilité, Power BI est aussi adapté aux novices, utilisateurs métiers qu’aux experts de la donnée. En effet son interface est intuitive et ses terminologies sont moins techniques que chez son concurrent.
  3. Les data visualisations proposées sont de même intuitives, élégantes et poussées, permettant d’obtenir des rapports et des tableaux de bords de qualité.
  4. Enfin, l’intégration à l’écosystème Microsoft est un avantage majeur de Power BI, permettant son introduction en douceur dans l’écosystème de l’entreprise et une prise en main accélérée. 

Du point de vue de ses faiblesses,

  1. sa puissance et sa rapidité laissent à désirer face à des quantités importantes de données. C’est un point important à garder en tête, tant la quantité de donnée générée et manipulée par les entreprises grandit de manière exponentielle.
  2. Enfin, ses fonctionnalités d’analytique augmentée sont moins poussées que celles de son concurrent. C’est notamment dû à une intégration moins aboutie des langages R et Python, principaux langages utilisés dans l’analyse de la donnée.

Les atouts et faiblesses de Tableau

Concernant les atouts,

  1. Tableau se révèle puissant, aussi bien en termes d’analyse de données que de connexion avec des sources diverses et variées de données.
  2. Ses visualisations de données sont plus riches que celles de son concurrent, et permet de construire des tableaux de bords plus rapidement bien que de manière moins flexible.
  3. Également, le support technique est réactif, et Tableau dispose d’une large communauté capable d’apporter une assistance à tout moment.

Du point de vue de ses faiblesses,

  1. Tableau se révèle bien plus onéreux que son concurrent, ne se rendant ainsi pas accessible à des entreprises aux budgets limités.
  2. L’outil est aussi bien moins accessible, se réservant à un public expérimenté en informatique décisionnelle.
  3. Enfin, la mise à jour des données ne se fait pas en temps réel. Cela peut amener à de mauvaises conclusions et à une utilisation un peu plus fastidieuse des tableaux de bords et rapports après leur réalisation.

Power BI vs Tableau : notre avis

Pourquoi choisir Power BI ?

  • Si votre entreprise est de taille petite ou moyenne, si vous avez un budget limité et si vous n’avez pas de Data Analyst, ou qu’il/elle est déjà surchargé(e).
  • Si vous cherchez une solution de self-service BI pour des utilisateurs métier sans expertise en analyse de données.

Pourquoi choisir Tableau ? 

  • Si votre entreprise est d’une taille moyenne à grande, si vous disposez de Data Analysts en interne et si votre quantité de données à analyser est importante.
  • Si vous cherchez une solution BI puissante pour vos Data Analysts.
Articles liés
Meilleurs outils de reporting financier
Les 5 meilleurs outils de reporting financier pour les PME
Votre reporting financier est trop chronophage et peu fiable ? Appuyez-vous sur un outil de reporting financier ! Découvrez notre top 5. …
power bi google analytics
Power BI et Google Analytics : comment les connecter et les départager ?
Quelles sont les forces et les faiblesses de ces deux outils ? Et comment intégrer vos données Google Analytics à Microsoft Power BI ? …
Power BI vs Excel
Power BI vs Excel : quelles différences pour votre reporting ?
Excel reste un concurrent de taille pour les outils de BI. Quelles sont les forces et faiblesses de Power BI et d’Excel pour le reporting ? …
Contactez un de nos experts
contact expert bi
RGPD
Hidden
{embed_url}