Être data-driven : c’est quoi ?

Une organisation data-driven a 19 fois plus de chance d’être rentable. Comment être guidé par la donnée au quotidien ?

D’après le Mckinsey Global Institute, une organisation data-driven a aujourd’hui 23 fois plus de chance d’attirer des clients et 19 fois plus de chance d’être rentable. Être “data-driven”, c’est être guidé(e) par des données et c’est visiblement un atout de taille du fait de la transformation digitale. 

Qu’est-ce que cela veut dire pour une entreprise au quotidien ? Et pourquoi devenir data-driven ? Suivez le guide !

Être “data-driven”, en une définition

L’expression “data-driven” nous vient d’outre-Atlantique. Si une organisation est dite “data-driven”, c’est qu’elle est par définition pilotée par la donnée. L’idée est que la donnée soit utilisée au quotidien à tous les niveaux de l’entreprise pour prendre des décisions et améliorer les processus en place.

C’est donc aussi bien un mode de fonctionnement qu’un état d’esprit. L’analyse de données ne doit pas être la responsabilité seulement des data analysts et du data scientist. En effet, cela génère des goulots d’étranglement et un manque d’innovation au sein des équipes.

Au quotidien comment fonctionne une entreprise data-driven ? Cela commence avec les équipes opérationnelles qui vont centraliser et analyser les données métier du cycle d’activité qui vient de s’écouler. Stockées dans les différents logiciels métier (CRM, ERP, Google Analytics, logiciel Ecommerce, etc.), ces données brutes doivent être collectées et nettoyées avant de pouvoir être analysées.

Les enseignements tirés de ces analyses sont présentés dans des rapports et des tableaux de bord diffusés au sein d’une équipe métier, à la direction ou à l’ensemble de l’entreprise. C’est sur ceux-ci, donc sur des indicateurs de performance précis, que les managers et directeurs vont s’appuyer pour prendre des décisions stratégiques.

Fonctionner de façon data-driven est donc loin d’être un projet de court terme ; c’est un travail cyclique et une stratégie d’entreprise au quotidien. Cette stratégie permet aux organisations de valoriser les données qu’elles accumulent et d’améliorer leurs résultats à long terme.

dataflow Power BI

Quels sont les avantages pour une entreprise d’avoir une culture data-driven ?

Mettre en place une culture data-driven a un impact positif sur une entreprise à plusieurs niveaux.

Data management analyse de donneee
  1. Des décisions plus rapides et fiables : Tout d’abord, mieux maitriser ses données d’entreprise a un avantage majeur. Cela permet à l’ensemble des employés de prendre des décisions plus éclairées au quotidien et de travailler plus efficacement. Une entreprise n’est pas pleinement data-driven si cela ne s’applique qu’à son équipe de direction. Il s’agit que l’ensemble de ses employés utilisent la donnée naturellement dans le cadre de leurs tâches quotidiennes.
  2. Un meilleur suivi de performance : Ces données aident aussi les décideurs et les collaborateurs opérationnels à suivre leur performance au quotidien par rapport aux objectifs fixés. Elles viennent nourrir les KPI (Key Performance Indicators) illustrés dans chaque dashboard et chaque rapport.
  3. Une meilleure connaissance du marché : En prenant le contrôle de ces données, une entreprise peut également développer une compréhension plus détaillée de son marché et de ses clients. Ce type d’information vaut de l’or dans un monde qui évolue très vite.
  4. Des données plus sécurisées : Enfin, plus les bonnes pratiques de la gestion de données sont familières à l’ensemble de leurs employés, plus il est facile pour l’équipe IT de les sécuriser. 

 Voilà pourquoi une meilleure gestion des données peut avoir un impact déterminant sur votre entreprise.

Comment devenir une entreprise data-driven ?

Vous souhaitez amener votre organisation à devenir data-driven ? Devant un projet aussi large de gestion de données, il peut être difficile de décider par où commencer. Voici ce que nous recommandons généralement à nos clients : commencez par renforcer la structure des données de l’entreprise, équipez-vous des bons outils et misez sur l’accompagnement des employés.

1. Cadrez la gestion de vos données d’entreprise

Si vous n’avez pas encore une politique claire sur le sujet pour la gouvernance des données de votre entreprise, nous ne pouvons que vous recommander de commencer par là. Elle établit les usages à respecter pour l’utilisation et le partage de données au sein de votre entreprise.  

Il faut donc que votre équipe SI (Système d’Information) définisse les règles à suivre et les droits d’accès de chaque employé aux bases de données. Être data-driven ne veut pas dire donner accès à chaque employé à toutes les données sans aucun cadre. Ces initiatives de data protection sont impératives pour que vous soyez en règle avec le RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données).

Une fois que cette politique est définie, vérifiez si votre architecture de données (ou Data Architecture) et votre infrastructure sont solides. Cette architecture comprend les règles, politiques et modèles qui régissent la collecte, le stockage, l’intégration et l’utilisation des données dans l’entreprise. Les maîtres-mots de la Data Architecture ? Fin des silos, sécurité et qualité des données.

securite donnees

2. Formez vos équipes à l’analyse de données

Une chose est sûre, une entreprise ne pourra jamais devenir data-driven si ses employés ne sont pas à l’aise avec l’analyse de données. Il est donc crucial de mettre en place un programme de formation à chaque niveau de l’entreprise. Pour qu’il réussisse, il faut que ce programme s’étale sur le long terme avec des rappels réguliers. 

Avant toute chose, nous vous recommandons de faire le point avec vos équipes sur leurs besoins et leurs craintes. Vos équipes de Ressources Humaines pourront ainsi développer un programme sur-mesure et plus efficace. Pour finir, nous vous conseillons de choisir un outil intuitif et de ne pas sous-estimer le temps que peut prendre une formation aussi large.

3. Facilitez l’analyse de données avec des outils de Business Intelligence

power bi expertise

Power BI, l’outil BI de Microsoft

Les logiciels de Business Intelligence (BI) et de reporting facilitent l’analyse de gros volumes de données et la diffusion d’information. Ces outils spécialisés ont l’avantage de centraliser les données disparates d’une entreprise dans un seul même outil. L’utilisateur n’a ensuite qu’à les analyser avec leurs outils analytiques de pointe et à les présenter dans un rapport ou un tableau de bord. 

Si ce type d’outil décisionnel est aussi populaire aujourd’hui, c’est parce qu’il donne à chaque employé la possibilité de faire les analyses dont il a besoin sans demander à la SI. C’est toute l’idée de la self-service Business Intelligence (ou informatique décisionnelle en libre-service).

Quels outils BI adopter pour devenir data-driven ? Power BI de MicrosoftMyReport BE de MyReport (ex Report One) et Qlik Sense de Qlik sont particulièrement populaires auprès de nos clients.

Envie d’en savoir plus ? N’hésitez pas à nous contacter pour que nos experts vous préparent une présentation personnalisée.

Articles liés
Choisir un outil d'aide à la décision
Qu’est-ce qu’un outil d’aide à la décision ?
Besoin de prendre des décisions plus éclairées et structurées ? Équipez-vous d’un outil d’aide à la décision ! De quoi s’agit-il ? …
Le Data Mining en quelques exemples
Le Data Mining en 3 exemples concrets 
Le Data Mining peut être difficile à comprendre lorsqu’on le découvre. C’est pourquoi nous vous proposons d’en explorer 3 exemples concrets. …
La self service Business Intelligence
La self-service BI, qu’est-ce que c’est ?
Les outils de self-service Business Intelligence permettent à chaque employé de répondre lui-même à ses besoins d’analyses de données pour créer des rapports sans passer par la DSI …
Contactez un de nos experts
contact expert bi

« * » indique les champs nécessaires

Hidden
{embed_url}
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.